Résultats 2023 du Crédit Mutuel Arkéa

Communiqué de presse
Résultats / Performance globale
Espace Presse
2024
À la une

Avec une activité commerciale en nette croissance, un résultat net solide à 417 M€ et 9,4 Md€ de performance extra-financière enregistrés en 2023, année marquée par un contexte économique et financier adverse, le groupe confirme la pertinence de son modèle et poursuit sa dynamique de croissance rentable et responsable.

Brest, le 29 février 2024 - Le Conseil d’administration du Crédit Mutuel Arkéa, réuni sous la présidence de Julien Carmona, a arrêté mercredi 28 février, les comptes financiers et a validé la performance globale du groupe pour l’exercice 2023.

Cette année, le Crédit Mutuel Arkéa confirme une dynamique commerciale positive et affiche des ratios de solvabilité et de liquidité particulièrement solides, illustrant la robustesse de son modèle. Première banque à mesurer sa performance de façon globale, le groupe affiche une performance extra-financière stable. Après une année 2022 hors norme (663 M€ de résultat), les résultats financiers sont quant à eux solides et en repli conformément à ce qui était anticipé. Ils sont impactés par divers facteurs dont la forte hausse des taux d'intérêt, l’impact négatif du changement des conditions du TLTRO décidées par la BCE fin 2022, un effet de base lié au résultat record des activités de capital-investissement en 2022, ainsi que des événements climatiques exceptionnels ayant altéré les revenus d'assurance, notamment en Bretagne et dans le Sud-Ouest. En cohérence avec ses valeurs mutualistes et son engagement territorial, le groupe bancaire, qui n’a plus d'activité de BFI depuis 2008, a fait le choix assumé de continuer à soutenir le financement de l'économie réelle tout au long de cette année marquée par l’instabilité, tout en poursuivant une forte ambition en matière environnementale et sociale.

tableau-resultats-2023

Un nouveau paradigme de croissance

Pour la deuxième année consécutive, le Crédit Mutuel Arkéa présente ses résultats sous l’angle de la performance globale, alliant résultats financiers et extra-financiers, confirmant ainsi son ambition d’être une banque à impact positif sur l’environnement et la société. Cette approche inédite et pionnière dans le secteur bancaire a été rendue possible grâce à la conception d’une méthodologie interne dont les éléments détaillés sont rendus publics sur le site internet du groupe. Bien plus qu'une méthode de calcul, la performance globale est devenue pour le groupe un véritable outil de pilotage qui donne le cap de ses actions et guide l’entreprise.

Crédit Mutuel Arkéa poursuit activement cette ambition en formalisant sa Raison d’être en 2019 et en devenant entreprise à mission en 2022. En 2023, il a dévoilé sa feuille de route, établie par le Comité de mission et basée sur les 5 engagements de la Raison d’être. Elle comprend 14 indicateurs avec des objectifs quantitatifs variés au service de ses parties prenantes et de l’économie réelle tels que le taux de sociétariat, la production annuelle de financements et la collecte brute annuelle d’épargne en faveur de la transition environnementale, l’empreinte carbone directe du groupe, le taux de collaborateurs en situation de handicap ou encore la redistribution au titre des solidarités.

Ce faisant, le Crédit Mutuel Arkéa adopte une véritable approche “transformative” intégrant la responsabilité sociétale et environnementale au cœur même de ses métiers, plutôt que de s’en tenir à de seules logiques redistributives. En accompagnant résolument ses clients dans leurs transitions vers une économie utile et durable, le groupe poursuit ainsi une stratégie de croissance responsable et vise à partager équitablement la valeur créée avec ses parties prenantes à long terme.

Dynamique commerciale : une banque qui continue de prêter

Dans un contexte profondément marqué par l’inflation, le ralentissement de l’économie et la hausse des taux, le groupe affiche une activité commerciale dynamique et solide, reflet de l’engagement des réseaux de distribution et de l’ensemble des collaborateurs.

Alors que la production de crédits habitat a chuté de 41% (Source : Panorama des prêts à l’habitat des ménages - Banque de France - Février 2024) en France, celles des caisses locales du Crédit Mutuel de Bretagne et du Crédit Mutuel du Sud-Ouest a reculé seulement de 20%. Ces crédits sont notamment orientés vers des clients et des secteurs d'activité en cohérence avec nos engagements, tels que l’accession à la propriété, l’accompagnement des primo-accédants dans un contexte de crise réelle du logement ou d’établissements hospitaliers. Une performance notable qui témoigne de la forte mobilisation des réseaux de caisse locale du Crédit Mutuel de Bretagne et du Crédit Mutuel du Sud-Ouest, ainsi que d’Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels, pour accompagner les sociétaires et clients dans l’accomplissement de leurs projets. Une performance qui illustre également le positionnement singulier de banque du quotidien jouant un rôle essentiel dans le fonctionnement de l'économie et le soutien des acteurs de la cohésion sociale et des collectivités territoriales.

Son engagement en faveur du développement régional est également très marqué et se traduit notamment par la production de crédits sur ses territoires historiques à hauteur de 7,3 Md€ en Bretagne et 2,4 Md€ dans le Sud-Ouest. Cet accompagnement encourage les initiatives locales, contribuant ainsi à la création d'emplois et à la vitalité économique de ses territoires historiques en Bretagne et en Nouvelle-Aquitaine, et partout en France grâce au déploiement dynamique de ses filiales.

En 2023, le groupe affiche ainsi une belle dynamique sur le volet commercial :

  • Le Crédit Mutuel Arkéa compte près de 5,1 millions de sociétaires et clients. À périmètre constant par rapport à fin 2022, le portefeuille progresse de 4,4%. Le groupe comptabilise une conquête nette de plus de 200 000 clients, en hausse de 60 000 clients (+40,3%) par rapport à 2022, tirée par Fortuneo.
  • Les encours de crédits bruts : la production de crédits s’établit à 15,6 Md€ en 2023, en baisse de 23% par rapport au niveau record 2022 (20,2 Md€). Elle est impactée par la hausse des taux d’intérêts qui affecte l’ensemble des familles de crédit. Les encours de crédits bruts continuent de progresser pour atteindre 87,5 Md€ (soit +6,9%). La progression depuis 2016 est de +86% comparée à +39% pour les autres banques. Par rapport à 2022, le groupe a également enregistré :
    • une hausse de 17 % de la production annuelle de crédits en faveur de la transition environnementale, soit environ 1 Md€
    • une hausse de 7 % de la production de crédits à l’agriculture, soit 563 M€ ainsi que 40 % de parts de marchés de jeunes agriculteurs installés en Bretagne.

L’encours global d’épargne progresse de 7,9% par rapport à 2022, pour atteindre 167,3 Md€. La collecte nette, de 11,6 Md€, se situe à un niveau record. Elle est essentiellement portée par l’épargne bancaire qui profite notamment de la hausse des taux réglementés, ainsi que par l’épargne financière au sein de ses activités de gestion d’actifs dans sa filiale Arkéa Investment Services, tandis que Suravenir, en collecte nette positive de près de 900 M€, surperforme à nouveau le marché français. Le groupe enregistre également une collecte brute d'épargne en faveur de la transition environnementale qui s’élève à 689 M€, soit près de quatre fois plus qu’en 2022.

  • En assurances de biens et de personnes, les primes acquises en portefeuille progressent de 5,6%, à 502 M€ par rapport à 2022. Les primes sur affaires nouvelles quant à elles sont stables, à 63 M€. Les réseaux externes au groupe contribuent à hauteur de 47% aux primes sur affaires nouvelles, et de 32% aux primes acquises en portefeuille.

Des résultats financiers affectés par des éléments exogènes défavorables et par la comparaison avec un exercice 2022 atypique

Les normes comptables IFRS17 et IFRS9 sont appliquées aux activités d’assurance depuis le 1er janvier 2023 et les comptes 2022 sont présentés en proforma. L’application de ces normes, bénéfique pour Crédit Mutuel Arkéa, s’est traduite en 2022 par un résultat net de 663 M€ (vs 551 M€ anciennes normes). Cet impact positif de première application n’étant par définition pas récurrent, il rehausse la base de comparaison 2022.


Si l’activité commerciale est de très bonne facture, les résultats financiers ont été impactés par divers facteurs liés au contexte économique et financier particulièrement adverse de l’année 2023 :

  • Un impact négatif extraordinaire de -119 M€ sur les revenus lié aux évolutions des conditions appliquées au TLTRO décidées fin 2022 par la Banque Centrale Européenne.
  • Une baisse significative de la contribution des activités de capital investissement (-154 M€) - restant néanmoins à un bon niveau -, relativement à un plus haut historique enregistré en 2022. D’ailleurs, le groupe a investi 209 M€ au capital d'entreprises partout en France en 2023.
  • Des événements climatiques exceptionnels sur nos territoires.

Affecté par ces effets, le compte de résultat annuel ressort mécaniquement en repli :

  • Les revenus du groupe : le bon niveau d’activité de l’ensemble des métiers du groupe permet de générer 2,1 Md€ de revenus en 2023, en baisse de 11% par rapport à 2022.
    Hors l’impact TLTRO, la marge nette d’intérêt clientèle et de gestion de trésorerie (coût de refinancement, replacements des excédents trésorerie, gestion du taux…) progresse de 32 M€.
    En 2023, 26% des revenus du Crédit Mutuel Arkéa proviennent du pôle Assurances et gestion d’actifs (soit 547 M€). Le pôle B2B & Services Spécialisés contribue quant à lui à 18% des revenus du Crédit Mutuel Arkéa (soit 388 M€).
    Les commissions (+32 M€) augmentent, notamment sur les cartes et moyens de paiement.
    Les revenus d’assurance sont en baisse (-19 M€), en lien avec la hausse de la sinistralité. L’impact des tempêtes est de 23 M€ en 2023.
    Les autres revenus sont en baisse (-191 M€), impactés par une forte baisse de la contribution des activités de capital investissement par rapport à l’année 2022, année record.
  • Les frais de gestion, à 1,5 Md€, sont stables (+1,8%) par rapport à 2022 malgré le contexte inflationniste et les dépenses de développement du groupe. Le coefficient d’exploitation subit les effets de la baisse des revenus (-11%) par rapport au niveau 2022 (71,8%). Le résultat brut d’exploitation s’inscrit en repli de 32,9% par rapport à 2022. Les impacts liés à la modification des conditions sur le TLTRO pèsent pour 2,3 pts sur le COEX 2023.
  • Le coût du risque baisse à 94 M€ (-31% par rapport à 2022), soit un niveau annualisé de 11 bp par rapport à l’encours des engagements clientèle au bilan, ce qui témoigne d’un portefeuille de crédit très sain et d’une bonne gestion du risque de crédit. Il n’y a pas d’impact de la crise immobilière sur le risque de crédit.
  • Le résultat net part du groupe à 417 M€ est en baisse de 37,2% par rapport à 2022.

Des ratios de solvabilité très au-dessus des exigences réglementaires, gages de la robustesse du modèle

Dans un contexte tendu, les ratios de solvabilité et de liquidité se maintiennent à de très bons niveaux, bien au-dessus des exigences réglementaires, gages de la robustesse du modèle:

  • Le total de bilan gagne 2,1% par rapport au 31 décembre 2022, à 191,6 Md€, avec un coefficient d’engagement de 103% (ratio crédits bruts/dépôts).
  • Les capitaux propres part du groupe augmentent de 5,1%, à 9,7 Md€. Ils intègrent 2,9 Md€ de parts sociales, en progression de 6,4% par rapport à décembre 2022.
  • Le ratio de solvabilité Common Equity Tier One (CET1) reste à un niveau élevé à 16,9% (stable), malgré la progression des encours de crédits et le contexte de marché défavorable. Toujours très supérieur aux exigences réglementaires (+7,8 pts), il témoigne de la solidité du groupe. Le ratio global de solvabilité s’établit à 20%.
    Les ratios de liquidité, enfin, sont particulièrement robustes, également nettement supérieurs aux exigences réglementaires : LCR (ratio à un mois) de 140% et NSFR (ratio de ressources stables) de 112%.

COMPTE DE RÉSULTAT SIMPLIFIÉ

compte-de-resultat-simplifie-2023-credit-mutuel-arkea*Produit net banque-assurance (PNBA) et gains sur cession ou dilution des entreprises mises en équivalence.

 

La performance extra-financière, une approche pionnière dans le paysage bancaire

Une méthodologie qui s’est encore affinée

Le groupe a dévoilé en octobre 2021 une méthodologie inédite de mesure en euros de ses impacts extra-financiers, fondée sur la conversion en euros de l’impact du groupe observé au travers de 25 indicateurs environnementaux et socio-économiques, qu’il s’agisse d’indicateurs externes (relatifs à l’activité des clients et fournisseurs du groupe) ou internes (relatifs à sa propre activité).

Cette année, le groupe affiche une nouvelle fois une partition résolument inédite, de présentation globale de ses résultats 2023, à la fois financiers et extra-financiers, avec un périmètre élargi sur ce second volet, qui englobe désormais 20% des investissements réalisés par le Crédit Mutuel Arkéa au travers de ses filiales d’assurance-vie, de gestion d’actifs, et de capital investissement. Sur le périmètre des investissements, sont calculés sur la base des données granulaires par contrepartie, les indicateurs : émissions de GES, consommation d'eau, production de déchets, emplois soutenus.

Deux nouveaux indicateurs ont également été créés :

  1. La mesure des émissions de gaz à effet de serre évitées, qui consiste à calculer le différentiel entre les GES émis dans un scénario de référence et les GES (Gaz Effet de Serre) émis avec la technologie utilisée. Cet indicateur, appliqué sur le financement des projets de photovoltaïsme, d’éolien et de méthanisation, représente un impact positif de 6,1 M€.
  2. La mesure du mécénat de compétence permettant d’estimer le coût évité pour la structure, notamment les associations, qui bénéficie de la prestation de service des collaborateurs du groupe. Sur 2023, les 2 458 jours offerts à différentes structures représentent un impact positif de 0,8 M€.

La méthodologie de mesure de la performance extra-financière permet également d’apprécier celle-ci par “sphère d’influence” :
- Les impacts directs (ceux que le groupe peut contrôler, par exemple la réduction de son propre bilan carbone) représentent 4% de cette performance 2023 (386 M€).
- Les impacts indirects (ceux que le groupe influence, par exemple le recours à des fournisseurs de ses territoires qui concourt à la dynamique des emplois locaux) représentent 23% (2 183 M€).
- Quant aux impacts induits (ceux auxquels le groupe contribue, par exemple l’accès au soin, et par là-même à la qualité de vie en bonne santé, par le financement de médecins, d’établissements de santé ou d’EHPAD) comptent pour 73% de cette performance (6 803 M€).

Une performance stable et un périmètre qui s’élargit

Pour l’année 2023, le groupe annonce ainsi une performance extra-financière de 9,4 Md€, stable par rapport à 2022, qui continue d’être portée par les financements. Malgré une progression des encours couverts, l’impact se dégrade essentiellement sur l’immobilier avec la baisse des transactions dans l’ancien et des constructions neuves, traduisant les difficultés du secteur au niveau national.

Cette performance extra-financière du groupe pour 2023 est portée par le bénéfice des impacts socio-économiques qui s’élèvent à 11,7 Md€, tandis que les indicateurs environnementaux impactent négativement, de 2,3 Md€, cette performance, en raison principalement d’une augmentation des coûts du carbone et de l’eau.

Ainsi, en 2023, 1 million d’euros de financements ou d’investissements réalisés par le Crédit Mutuel Arkéa génère en moyenne 123 000 € d’impact global positif.


Ces résultats permettent ainsi de disposer d’une connaissance fine de l’ensemble des externalités, et démontrent l’empreinte positive et directe du Crédit Mutuel Arkéa sur ses territoires et ses parties-prenantes, bien au-delà de sa sphère d’influence directe.

Une stratégie climat particulièrement volontariste et des notations extra-financières qui s’améliorent

En cohérence avec sa stratégie de finance durable, le groupe est par ailleurs engagé dans un processus de financements et d'investissements responsables, par la prise en compte progressive de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), en complément de l'analyse financière. En 2023, le Crédit Mutuel Arkéa a intensifié ses efforts dans la formalisation et la mise en œuvre de ses engagements pour soutenir les grandes transformations du groupe en matière d’ESG. Il a récemment publié ses premiers objectifs climatiques à l'horizon 2030, en prolongement de son adhésion à l'alliance NZBA (Net Zero Banking Alliancy) en 2022, notamment dans les secteurs les plus émissifs. Ses engagements incluent des mesures fortes telles que la sortie du charbon d'ici 2027 et l'arrêt immédiat du financement de projets liés aux énergies fossiles, ainsi que la réduction de 23 % d'ici 2030 de l'intensité carbone par mètre carré financé du portefeuille de crédits à l’habitat (sur le périmètre du Crédit Mutuel de Bretagne et du Crédit Mutuel du Sud-Ouest). Il encourage vivement les projets de rénovation énergétique et finance des logements neufs moins émissifs pour atteindre cet objectif.

En outre, ses notations extra-financières ont connu une augmentation en 2023, témoignant de son engagement continu envers les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, parmi lesquelles :

  • Sustainalytics a attribué la note de 10,8 pts/100 (sur une échelle allant de 0 à 100, 0 étant le moins risqué), soit une amélioration de +8,3 pts
  • Moodys ESG Solutions (ex Vigeo) : 72/100 (sur une échelle allant de 0 à 100, 100 étant la meilleure note), soit une amélioration de +3 pts
  • CDP a amélioré sa note de 2 crans en passant de C, B- à B

Un groupe qui poursuit une belle dynamique de recrutements et des collaborateurs fiers de leur entreprise “à mission”

Société à mission = +35% de candidatures

Les engagements forts pris par le Crédit Mutuel Arkéa en faveur d'une finance plus responsable emportent l’adhésion des collaborateurs et renforcent son attractivité.

Les collaborateurs expriment un très fort attachement à l’entreprise et à ses projets. 97 % de nos collaborateurs envisagent de poursuivre leur parcours professionnel au sein du groupe et l’adoption de la qualité d’entreprise à mission a fortement renforcé l’attractivité du groupe, avec une hausse des candidatures de 35 %.

Employeur de référence sur ses territoires historiques, avec plus de 7 800 collaborateurs localisés en Bretagne, et plus de 1 200 en Nouvelle-Aquitaine, le Crédit Mutuel Arkéa maintient chaque année, à contre courant des tendances du secteur, une forte dynamique de recrutements, avec encore près de 1 200 nouveaux collaborateurs accueillis en CDI l’an dernier. Depuis 2016, le groupe bancaire coopératif et territorial voit ses recrutements progresser de 19% tandis que le reste du secteur bancaire s’inscrit dans une tendance à la baisse (-8% en 2022).

Le Crédit Mutuel Arkéa œuvre pour un modèle social solide et protecteur très axé sur l’humain, dans lequel il continue à embaucher et à accompagner par une politique de rémunération couvrante et équilibrée dans un contexte économique global chahuté. En 2023, à périmètre comparable, la masse salariale du groupe a augmenté de 4,8% (546 M€) par rapport à 2022 et le groupe a reversé 92 M€ à ses salariés au titre de l’intéressement et la participation.

Un groupe engagé auprès de ses parties prenantes

Dans un contexte marqué par une inflation persistante et un ralentissement économique, sans oublier les accidents climatiques (tempêtes Ciaran et Domingos, inondations…), les collaborateurs et administrateurs du Crédit Mutuel Arkéa sont restés plus que jamais mobilisés pour accompagner les quelque 5 millions de sociétaires et clients du groupe.

Fidèle à ses valeurs coopératives et mutualistes, une attention particulière a été portée aux personnes les plus vulnérables grâce notamment aux dispositifs de mécénat et de solidarité. Ces initiatives, déployées au sein des territoires du Crédit Mutuel de Bretagne et du Crédit Mutuel du Sud Ouest et pilotés par les caisses locales des deux fédérations, ont bénéficié l’an passé à plus de 7 100 familles, entreprises et associations.

Verbatim Communiqué-presse

« Face à un contexte économique et monétaire adverse, nous avons tenu notre rôle essentiel de soutien de l'économie réelle et de présence auprès des plus vulnérables. Nous sommes restés solidement engagés en faveur du développement régional par l’accompagnement des initiatives locales, contribuant ainsi à la création d'emplois et à la vitalité économique de nos territoires historiques en Bretagne et en Nouvelle-Aquitaine, et partout en France grâce au déploiement dynamique de nos filiales. Notre autonomie, désormais garantie, conforte la pertinence de notre modèle de développement et nous donne toute liberté pour imaginer et mettre en œuvre des solutions durables et responsables au service des territoires. Je salue l'engagement de nos 11 000 collaborateurs, dont l'action quotidienne auprès de nos clients est cruciale. »

– Julien Carmona, Président du Crédit Mutuel Arkéa –

 

« Nos résultats sont ceux d’une banque résolument différente, d’une entreprise à mission, convaincue que la performance d’un établissement bancaire ne peut plus simplement être financière. En mesurant nos impacts environnementaux et socio-économiques, nous traduisons très concrètement notre ambition d’être une banque à impact, attentive à la portée extra-financière de nos actions sur nos parties prenantes, au-delà de la performance financière. Guidés par notre qualité d’entreprise à mission, nous abordons 2024 avec confiance et détermination. À l'aube de conclure notre plan stratégique Transitions 2024, nous construisons une nouvelle feuille de route où la finance continuera de servir activement les communautés dans une démarche de croissance responsable. Notre approche centrée sur l'impact et notre perspective à long terme nous distinguent, nous nous engageons à continuer d'être un acteur bienveillant dans le secteur financier.”

– Hélène Bernicot, Directrice générale du Crédit Mutuel Arkéa –

 

“Dans un environnement économique chahuté et avec des évolutions comptables et monétaires significatives, nous avons su nous adapter pour continuer à jouer notre rôle de partenaire essentiel de l’économie des territoires et de l’ensemble de leurs acteurs, en cohérence avec notre qualité de banque à mission. Notre belle trajectoire de développement se confirme grâce à l’engagement de l’ensemble de nos administrateurs et de nos collaborateurs. Notre groupe maintient des fondamentaux solides et des ratios de solvabilité supérieurs aux exigences réglementaires. L’année 2023 démontre ainsi la pertinence et la résilience de notre modèle et sa capacité à tenir sa promesse de banque coopérative, engagée et responsable”.

– Anne Le Goff, Directrice générale déléguée du Crédit Mutuel Arkéa –


À propos du groupe Crédit Mutuel Arkéa

Le groupe coopératif Crédit Mutuel Arkéa est composé des fédérations du Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest et de leurs caisses locales adhérentes, ainsi que d’une quarantaine de filiales spécialisées (Fortuneo, Monext, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels, Arkéa Investment Services, Suravenir…). Il compte plus de 11 400 salariés, 2 600 administrateurs, plus de 5,1 millions de sociétaires et clients dans la bancassurance et affiche un total de bilan de 191,6 Md€ milliards d’euros.

Premier groupe bancaire à se doter d’une Raison d’être en 2019, le Crédit Mutuel Arkéa est devenu une entreprise à mission en 2022 et s’engage au travers de son plan stratégique “Transitions 2024” à pratiquer une finance au service des territoires et de leurs acteurs afin de se positionner comme le partenaire financier agile et innovant des transitions d’avenir.

Présent sur l’ensemble du territoire national, le Crédit Mutuel Arkéa a fait le choix de maintenir ses centres de décisions en région. Il est un acteur majeur de la création d’emploi sur ses territoires, et s'appuie sur une dynamique de recrutement continue. Le groupe a acquis la conviction que le développement local ne peut se faire qu’en alliant le financier et l’extra-financier. C’est la raison pour laquelle Crédit Mutuel Arkéa est la première banque française à avoir développé une méthode inédite de calcul de la performance globale. Cela lui permet de prendre en compte l’ensemble des impacts financiers, sociaux, sociétaux et environnementaux de ses activités et celles de ses parties prenantes.

Contact presse : Solen Deltour - 06 30 80 38 78 - solen.deltour@arkea.com

Une présentation détaillée des résultats 2022 est disponible sur le site internet du groupe à l’adresse suivante :

https://www.cm-arkea.com/arkea/banque/assurances/c_8708/fr/presentations-investisseurs